Se faire tatouer ?

Quelles sont les motivations qui poussent certaines personnes à se faire tatouer ? Les motivations sont multiples. Pour moi c’est lié à un état d’esprit. Le tatouage est là dans ta peau bien avant de le faire. Pour moi c’est la liberté d’un moment précis : celui de ma tournée avec Notre Dame de Paris en Asie.

C’est également le lien avec mon grand ami punk anglais,  Jasper Dade, un vétéran du tatouages, un esprit libre comme moi (on a le même tatouage :-)). C’est mon coté esprit libre, ouvert et curieux…Avoir des tatouages peut choquer et être mal vu, avec cet article je voudrais montrer que le tatouage c’est aussi thérapeutique, être un bijoux, être éphémère, être l’expression de soi-même.

Mes maîtres tatoueurs

Pas de tatouages de qualité sans maîtres. Je vous propose de découvrir le travail deux maîtres tatoueur :

  • Un taiwanais www.tattoing.com.tw ( site en chinois, mais on peut voir son travail, )
  • Un coréen du sud http://inkholic.kr/xe/memento_eng. En Corée les tatouages sont interdits, les maîtres n’ont pas le droit d’afficher leur activité car qui se sont les criminels qui se tatouent. Ils restent malgré cela tolérés par la police mais les personnes tatouées ont souvent des contrôles…

Les tatouages thérapeutiques

Les tatouages peuvent aussi être thérapeutiques. Pour cela, je tenais à vous faire découvrir Flavia Carvalho. Tatoueuse brésilienne ella a décidé d’offrir ses services aux femmes victimes de violences. Flavia Carvalho a monté  « A Pele da flor » (inversion de l’expression « à fleur de peau »), un projet qui vise à aider les femmes à recouvrir les traces indélébiles des coups qu’elles ont reçu. Cette artiste s’occupe aussi de tatouer les parties du corps mutilées par une opération chirurgicale suite à des graves maladies. Lisez sans modération l’article sur Flavia Carvalho et découvrez surtout son travail sa page Facebook https://www.facebook.com/fla.tattoo/photos_stream

 Les tatouages éphémères

Les tatouages peuvent faire peur car ils sont là pour « toujours ». Pour dépasser cette barrière, des tatouages éphémères se développent de plus en plus. Une fois sur la peau, on dirait un vrai tatouage, le côté irreversible en moins. C’est ce que propose « Bernard Forever » que j’ai rencontré à Who’s next.
En savoir plus : http://www.bernardforever.fr/

Pour aller plus loin

Voici une marque de collants japonaises pielpie.com. Des collants avec des dessins de tatouages…

Enfin, je vous invite à découvrir l’exposition au musée du quai Branly : « Tatoueurs, Tatoués, une exposition sur fait couler beaucoup d’encre.

 

vos commentaires

laura lemmetti

Créatrice d'image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *