L’histoire du tatouage

Naissance du tatouage

Personne ne sait vraiment exactement quand l’art du tatouage a commencé. Les hommes préhistoriques se sont certainement aperçus que si l’on frottait du charbon de bois sur une coupure, la marque restait.  Les chercheurs pensent qu’ils ont réalisé plusieurs coupures et que c’est devenu un tatouage. Cela marque le développement de croyances profondes.

Des tatouages dans toutes les civilisations

Les Égyptiens

En 1891, des archéologues découvrent la momie d’une Pétresse égyptienne « Amounette » dans un tombeau Royal. Son abdomen et ses jambes étaient couverts de tatouages : des petits points et de traits (symboles des talismans utilisés par les Égyptiens appelés « les fiancés de la mort »). Etaient-ils là pour accompagner la mort ?

Les Romains

Les Romains eux refusaient la moindre marque sur la peau. Tout tatouage était signe de bannissement. Le corps devait être « pur ». Ils l’utilisaient  uniquement sur les criminels. Mais les légionnaires romains loin du pays natal commencèrent à l’utiliser comme symbole de fierté. Au contact des populations les romains intégrèrent les tatouages et utilisèrent leurs propres outils pour en créer.

Le Christianisme

A cette époque là, tout tatouage était banni. En dépit des injonctions de la bible, beaucoup de chrétiens étaient tatoués.  Ce fut le début des tatouages religieux. Pendant la guerre Sainte et  les Croisades au 10 et 11ème siècle, les combattants avaient la croix de Jérusalem tatouée en signe de protection et pour être enterrés avec le respect de leur rites religieux.
croixjerusalem

Le Japon ancien

L’art du tatouage s’est développé dans les entre classes sociales. Ces tatouages partaient du début du cou pour finir sur les épaules. Ils pouvaient descendre sur tout le corps. En 1870, le gouvernement Japonais interdit le tatouage qu’il considérait barbare et subversif ce qui le rendit attractif notamment chez les gangs japonais dont les Yakuza. Avec le temps, le tatouage a évolué pour passer d’une forme de rebellion à des croyances religieuses. Au Japon, le tatouage est aujourd’hui une vraie oeuvre qui sert à élever l’âme et la spiritualité de la personne tatouée.
yakusa 

De l’artisanat aux techniques modernes

Au début du 19ème l’âge de la machine envahit le monde (transports, constructions, progrès industriels….) Le tatouage subit lui aussi sa propre mutation sur la voix de la mécanisation des procédés. Les tatouages jusqu’alors étaient réalisés avec des outils manuels qui perçaient la peau et injectaient des pigments colorés pour créer des motifs. C’était un procédé long, fastidieux et parfois douloureux. En 1891 New-York, Samuel Orelly inventa une machine à tatouer et la tatouage devient un produit commercial et connu un regain de popularité. Des ateliers fleurirent partout à travers tous les Etats-Unis.

oreilly-machine 

Le tatouage aujourd’hui

Le tatouage est aujourd’hui est un art à part entière et nombreux festivals le célèbre. Il permet un contact instantané entre les gens qui le portent. Les marques et les célébrités s’en sont emparés.
Les significations de tatouages varient selon les cultures et les croyances des tatoués. Cependant il reste l’expression d’un individualisme et la tentation d’être à part…Il est la représentation de ce qu’est la personne, comment elle se conduit et de comment elle souhaite être perçu par les autres.

Pour aller plus loin

Articles sur les tatouages Yakuza
http://www.tattoo-tatouages.com/modeles/tatouage-yakuza-japonais.html
http://www.firerank.com/liste/tatouage-yakuza-exemples-de-cet-art-japonais-traditionnel/847

Reportages très complet sur les tatouages
https://www.youtube.com/watch?v=yAsR4zAnAG0
https://www.youtube.com/watch?v=rS02g__jjco

Emission de radio sur le tatouage chrétien – France Inter
http://www.franceinter.fr/depeche-la-tradition-du-tatouage-chretien

vos commentaires

laura lemmetti

Créatrice d'image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *