Qui je suis…

Et me voilà je me présente :

Italienne de naissance, parisienne d’adoption, j’aime et j’ai toujours aimé le VÊTEMENT. 
Je m’appelle Laura Lemmetti. Je suis créatrice, assistante aux costumes et habilleuse pour le cinéma et le théâtre et conseillère en image entre Paris et l’Italie.

Mon parcours professionnel :

Tout commence en 2003, après l’obtention de mon diplôme de « projet et conception de mode et costumes » à l’Université de Florence en Italie.

Après avoir travaillé pour des ateliers de costumes en Italie comme décoratrice, ou responsable du stock ( Farani, Tirelli, Gp11), j’ai décidé de partir en 2005 pour Paris, où j’ai suivi un stage dans les prestigieux « Ateliers du costume ». Grace à Danielle Boutard, qui était la patronne de l’atelier (dans le métier tout le monde la connait, elle est l’une de plus grandes couturières et expertes du costume au monde !!) j’ai pu voir le travail de qualité, la couture à la main, la connaissance parfaite de la coupe historique.

Grace à cette expérience, j’ai pu voir toutes les phases de travail de la réalisation d’un costume et comprendre comment fonctionne un atelier. Je recommande à tout jeune qui veux démarrer dans ce métier, de commencer par le travail d’atelier.  C’est fondamental pour l’acquisition de compétences techniques et historiques. On commence par les tâches les plus ingrates ( pour moi c’était le point de chausson et le repassage 🙂 ) mais au fil du temps on apprend une certaine discipline indispensable pour travailler dans le cinéma ou dans le théâtre.

Tout de suite après, j’ai commencé à travailler avec Anaïs Romand sur mon premier long métrage comme stagiaire (« Une vieille Maîtresse ») de Catherine Breillat. J’ai ensuite eu la chance de pouvoir travailler encore avec Anaïs dans deux autres films ( « La clé » de Guillaume Nicloux et « l’Autre » de Pierre Trividic et Patrick Mario Bernard). Travailler avec Anaïs, m’a permis d’améliorer mes connaissances dans l’histoire du costume, la recherche historique en bibliothèque ( pas comme aujourd’hui où on fait les recherches sur google image et basta..), acquérir de l’expérience dans l’habillage et comprendre comment gérer le stress et les difficultés sur le plateau cinéma car il faut le dire, c’est ne pas toujours la fête.

Entre 2007,  ça été le tour de Faubourg 36 de Christophe Barratier ( Les Choristes) où j’ai été embauchée comme habilleuse renfort et décoration costumes.  J’ai commencé ma collaboration comme chef costumière à l’Opéra de Rome en Italie. Entre 2007 et 2010, j’ai travaillé pour plusieurs spectacles et ballets : « la somnambule, ou l’arrivé d’un nouveau seigneur »« Les ballets russes », « Tannhauser ». Mais surtout j’ai commencé ma collaboration avec Raimonda Gaetani et Franco Zeffirelli.

Travailler avec l’Opéra de Rome a été très formateur pour moi. Cela m’a permis de connaître le monde du théâtre, le savoir faire, les techniques de peinture et de décoration artisanales ou la gestion du temps et l’organisation qui sont fondamentales car au théâtre il y a pas les budgets du cinéma.  Il faut faire vite, bien et avec ceux qu’on a !! C’est incroyable comme à chaque fois, avec mes collègues on est arrivés à mettre en scène un spectacle avec pas beaucoup de moyens…et pourtant le miracle s’est produit à chaque fois…si on travaille pour ce type de théâtre on est ensuite capable de travailler n’importe où.

Ma rencontre avec Raimonda Gaetani et Franco Zeffirelli

 

J’ai pu travailler avec eux sur « Pagliacci » à plusieurs reprises et Falstaff avec les costumes de Maurizio Millenotti a été décisive. Raimonda et le maitre Zeffirelli m’ont fait connaitre les secrets du théâtre :

  • l’importance de la lumière et son effet sur le tissu d’un costume ( car chaque couleur et matière réagissent de manière différente avec la lumière)
  • le soin pour chaque détail, (comme par exemple la caractérisation des figurants que pour Raimonda soit aussi importante autant que les protagonistes),
  • l’accord parfait entre livret, mise en scène et décor.

En 2009, j’ai pu travailler comme « habilleuse rôles et aide patine » sur « Venus noire » de Abdellatif Kechiche avec les costumes de Fabio Perrone, un des meilleurs films de cette année. Monsieur Kechiche est à mon avis un des rares réalisateurs qui mets en scène la vérité nue et crue avec un esthétique néoréaliste.
Fabio est un des rares créateurs capable de former une équipe efficace et très soudée. Il a la capacité de savoir réinventer les époques, qui servent les personnages et l’histoire. Son style est sensible à la couleur, au bon détail qui caractérise le personnage. J’ai beaucoup  appris avec lui car il y a une âme généreuse et loyale. Je garde un très bon souvenir de cette expérience et de toute l’équipe aussi.

Entre 2006 et 2011, j’ai aussi commencé à travailler comme créatrice costumes pour un videoclip ( le marrant et créatif « Alcoolique » du duo de réalisateurs Chind Bréchet), sur trois court-métrages de la réalisatrice très douée Patricia Dinev ( Une tache rebelle, Entre chien et loup, Sirène d’un jour, Sirène toujours ).

L’année 2011 se termine avec une des plus belles expériences de vie et de travail : « Carmen » sur une mise en scène de Gianni Quaranta pour le Royal Opera House of Muscat en Oman avec les costumes de Tiziano Musetti.

En ce moment je suis en train de me spécialiser dans le conseil en image, pour les artistes du spectacle et les particuliers . Retrouvez ici et sur mon Site internet mes prestations de créatrice et de conseillère en image.

J’espère que ce blog va vous plaire et que mes conseils que soit dans l’image de soi ou dans le spectacle pourront vous aider. J’espère qu’on puisse créer ensemble un réseau sincère et sympathique, où le partage d’une certaine éthique de vie soit le must pour chacun d’entre nous.

Amusez vous bien !!

Laura Lemmetti

 

5 Comments

    • salut chiara!! oui bientôt je vais créer ma page prof!! sera lié à mon profil..tu as lu mon article? ça ta plut? c’est pas encore fini.. mais je commence à être alaise avec ce support de communication!!
      a presto!!

  1. Tes débuts de bloggeuse sont très bien.
    Tu as fait le plus dur, tu as créé le site et publié tes premiers articles.
    Continue. Garde le rythme.
    Tu es sur le chemin de la réussite.
    Et même s’il y a quelques embûches au début… Ne lâche pas.

    Vai avanti !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *